Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
2018
Sites 
Presqu'ïle de Giens
Theme 
Flore marine

Recherches sur l’impact de la régression de Posidonia oceanica sur
l’hydrodynamisme et le transport des sédiments dans le golfe de Giens. La magnoliophyte
marine Posidonia oceanica joue un rôle significatif dans la stabilisation et la protection de
la côte du golfe de Giens. Malheureusement, son extension y a décliné notablement, du
fait à la fois de l’impact humain et de processus naturels. Le présent travail se focalise sur
la simulation numérique de la présence de P. oceanica et sur l’influence de sa disparition
sur l’hydrodynamisme et le transport des sédiments le long de la plage de l’Almanarre. Le
modèle montre que la régression de P. oceanica génère des changements importants dans
l’hydrodynamisme et le taux de sédimentation et cause une érosion sévère de la plage
de l’Almanarre. Sous le régime de vent annuel, en l’absence de P. oceanica, la vitesse
moyenne du courant est augmentée de 50 %–81 %, la hauteur moyenne significative des
vagues est augmentée de 14 %–17 % et le taux de transport du sédiment est augmenté
de 252 %–426 %. En considérant les variations saisonnières du vent, la disparition de P.
oceanica induit un accroissement de la vitesse moyenne du courant d’environ 53 %–58 %,
de la hauteur moyenne significative des vagues de 8 %–11 % et du taux de transport du
sédiment de 359 %–395 %. Dans le cas d’évènements extrêmes, en cas de disparition de
P. oceanica, la vitesse moyenne du courant, la hauteur moyenne significative des vagues et
le taux de transport des sédiments augmentent respectivement de 13 %–58 %, 24 %–35 %
et 65 %–155 %.
Mots-clés : Plage de l’Almanarre, Posidonia oceanica, Régression, Roughness height,
Manning’s number, Érosion.
 

Authors 
VU M.T., LACROIX Y., NGUYEN V.T.
Editor 
Parc national de Port-Cros
Pages number 
1
Reference 
Sci. Rep. Port-Cros natl. Park, 32: 261 (2018)