Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
2021
Sites 
Mer
Theme 
Sciences humaines

Tourism in Marine Environment, 15 (3-4): 211-235.

Résumé. Recommandations pour un tourisme soutenable basé sur les cétacés : revue de l’activité et actions actuelles de gestion. Les activités de whale-watching* génèrent d'importants bénéfices socio-économiques pour les communautés locales et constituent un formidable vecteur de sensibilisation à la protection des mammifères marins ou, plus largement, de l’environnement marin. Toutefois, ces activités peuvent avoir des effets néfastes sur les populations ciblées et comportent des risques considérables de blessures et de décès pour les clients lors d'interactions dans l'eau. La France, avec ses territoires d'outre-mer, possède la deuxième plus grande Zone Economique Exclusive (ZEE), dans laquelle on trouve plus de la moitié des espèces de cétacés existantes. Dans ces territoires, le whale-watching à des fins récréatives et commerciales, y compris les activités de nage avec les cétacés, s'est récemment développé. Pourtant, peu d'études ont porté sur ces activités et leurs impacts associés sur l'ensemble des territoires français, ce qui conduit à une évaluation peu claire de la situation. Pour remédier à ce problème, nous avons recensé les espèces de cétacés présentes dans la ZEE française, les activités de whale-watching, les espèces ciblées, les méthodes de gestion locale des activités touristiques basées sur les mammifères marins et les différentes réglementations2 en France métropolitaine et dans certains territoires d'outre-mer (La Réunion, Mayotte et Polynésie française). Quarante-huit espèces sont présentes dans la ZEE française et 15 sont ciblées par le whale-watching. Au total, 185 opérateurs ont proposé des sorties en France métropolitaine et outre-mer en 2019 et parmi eux, 34 % pratiquaient la nage avec des cétacés. Bien que plusieurs réglementations plus ou moins contraignantes existent localement, nos résultats indiquent que le cadre juridique national français pour la protection des mammifères marins reste inadapté et insuffisant pour faire face au développement récent de cette activité. En tant que biologistes de la conservation, gestionnaires et acteurs de ces territoires français, nous avons coopéré afin de fournir des lignes directrices générales pour un développement durable du whale-watching à l'échelle nationale. Nous demandons instamment (i) de reconnaître et de réglementer légalement les activités commerciales de whale-watching ; (ii) de créer un cadre juridique national concernant les activités d'observation de cétacés et de nage avec les mammifères marins, tout en tenant compte des spécificités locales et des disparités entre les régions ; (iii) de mener davantage de recherches pour évaluer, d’une part, les impacts locaux à court et à long terme sur les populations de mammifères marins ciblées et, d’autre part, les bénéfices socio-économiques ; et (iv) de renforcer la synergie entre les différentes parties prenantes.
Mots-clés : Observation en mer de cétacés (whale-watching), Interactions humaines, Nager avec les cétacés, Réglementation française, Gestion du whale-watching.

Authors 
CHAZOT Joséphine, HOARAU Ludovic, CARZON Pamela, WAGNER Jeanne, SORBY Stéphanie, RATEL Morgane, BARCELO Alain
Editor 
Parc national de Port-Cros
Pages number 
3
Reference 
Sci. Rep. Port-Cros Natl. Park, 35: 473-475 (2021)
Downloadable documents