Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Format: 2020
Sciences de la vie
1978

L'existence de Cladocora caespitosa à Port-Cros comme dans toute la région provençale d'ailleurs est bien connue et l'écologie de cette espèce a été étudiée dans la thèse récente de H. Zibrowius.

Il s'agit d'une espèce dont les tissus contiennent de nombreuses Zooxanthelles symbiotiques, rapportées au genre Symbiodinium par Duclaux et Lafargue (Vie et Milieu, 23, 1A, pp. 45-63. 1972).

Flore marine
1978

Cent six espèces de Bryopsidophyceae, Chlorophyceae, Phaeophyceae et Rhodophyceae ont été récoltées dans neuf stations de la biocénose du Détritique Côtier autour de Port-Cros.

L'examen des affinités écologiques de ces espèces a permis de dégager un certain nombre d'espèces caractéristiques du Phymatolitho-Mesophylletum...

Faune marine
1978

Compte rendu d'une plongée sur le rebord du canyon des Stoechades, entre 240m et 90m, comportant des remarques sur la faune de fonds sablo-vaseux et de fonds durs de faible étendue.

Un fond caillouteux vers 220m comporte une population dense de l'Anomoure -Munida sp.- tandis que des rochers isolés vers 90m comportent un peuplement riche en Spongiaires, avec la présence de l'Ophiure Gorgonocéphale -Astrospartus mediterraneus-.

Flore terrestre
1978

Inventaire floristique et étude de la végétation muscinale de Port-Cros et de Bagaud, par la méthode zuricho-montpelliéraine; remarques sur la sensibilité et l'intérêt des groupements définis.

Du point de vue floristique, le domaine du parc national est riche (67 mousses et 27 hépatiques) si l'on tient compte de sa fiable superficie.

Faune marine
1977

Chaperia annulus a longtemps été considérée comme une espèce fossile dont la distribution était limitée aux terrains pliocènes des pays méditerranéens.

La première découverte de cette espèce dans du matériel actuel a été faite dans l'Atlantique marocain à 75 et 115 m de profondeur.

Faune terrestre
1977

L'avifaune terrestre de l'île de Port-Cros a été étudiée au printemps 1975 au moyen de 180 relevés par points d'écoute (IPA et EFP).

La composition et la structure des peuplements nicheurs, et en particulier la densité, ont été précisées dans les trois principaux types de milieux représentés sur l'île (Oléolentisque, maquis haut, yeuseraie).

Flore terrestre
1977

Vingt-huit espèces de Lichens terricoles et humicoles sont inventoriées au Parc national de Port-Cros. Une seule espèce croît sur substrat calcaire, les autres vivant sur un substratum plus ou moins acide.

La présence de plusieurs espèces méditerranéennes rares est à noter, en particulier: Leptogium ferax (Dur. et Mont.) Rabhen., Solenopsora holophaea (Mont.) Samp. et S. vulturiensis Bagl.

Flore marine
1977

Dix espèces de rhodophycées son mentionnées et figurées:

Aeodes marginata, Payssonnelia rosa-marina fa rosa-marina, P. ribra, Lomentaria clavellosa, Plathythamnion plumula var. Bebii, Dasya rigidula, Dasyopsis plana, Brongnartella byssoides, Vidalia volubilis, Haraldia lenormandii.

Flore marine
1977

Des jalons témoins ont été installés autour de Port-Cros en 1970 et 1972 en plusieurs points de la limite profonde de l'herbier de Posidonies et en bordure de taches de matte morte

Des jalons témoins ont été installés autour de Port-Cros en 1970 et 1972 en plusieurs points de la limite profonde de l'herbier de Posidonies et en bordure de taches de matte morte afin de disposer de repères matériels pour l'observation d'une éventuelle évolution.

Faune marine
1977

Les bryozoaires représentent la fraction la plus importante de la faune qui colonise les faces internes des valves vides du grand Pélécypode Pinna nobilis qui vit dans l'herbier de posidonies des îles d'Hyères.

Cette faune cryozoologique comprend 82 espèces de Cyclostomes et de Cheilostomes qui sont fixés essentiellement sur la face supérieure (plafond du micro-habitat).