Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Le 08/07/2021

Avec à Porquerolles 10 000 passagers débarqués sur une seule journée, 2 000 bateaux au mouillage devant les plages et plus d' 1 h 30 de bouchon pour rejoindre la tour fondue, le constat du « trop- plein » est acté et partagé par tous. Pour autant, à l'heure où certains sortent les barrières ou privilégient le démarketing pour endiguer cette déferlante touristique, le Parc national de Port-Cros a fait le choix de la régulation par la concertation.

Face au phénomène d'hyper-fréquentation touristique amplifié par la crise sanitaire depuis mars 2020, le Parc national de Port-Cros poursuit le travail engagé avec ses partenaires pour retrouver un point d’équilibre sur son territoire au profit de l'environnement et garantir la satisfaction du visiteur et des socio-professionnels du secteur du tourisme.

Selon Marc Duncombe, directeur du Parc national, « La concertation engagée avec les habitants et commerçants de Porquerolles ainsi que les acteurs économiques a consisté à confronter des visions du tourisme sur l'île. Cela a permis de dégager des convergences et même une vision partagée. Celle d'une île qui ne perde pas son authenticité, qui vive dans son époque et de façon équilibrée grâce à une fréquentation ciblée sur les vraies qualités de Porquerolles et pas cette image balnéaire. Il a fallu ensuite mettre en face des méthodes, des outils. L'étude sur la capacité de charge a permis de faire émerger un chiffre seuil de fréquentation : à partir de 6 000 visiteurs débarqués par jour l'insatisfaction passe de 24 à 48%. On s'est rendu compte par ailleurs qu'il manquait un outil juridique, on a donc travaillé sur un projet législatif qui permet d'agir en cas d'échec de la concertation. Or, on se rend compte aujourd'hui qu'avec la rencontre, la discussion et la négociation nous avons trouvé la voie de cet équilibre et c'est très satisfaisant. Mais il faudra du temps et de la patience car cette année sera celle de la mise en place. »

Panorama des mesures engagées : consultez notre dernier communiqué de presse

Liens utiles