Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share

Forts à Port-Cros

Fort de Port-Man à Port-Cros

Eperon vers le Levant

Situé à l’extrémité Est de l’île, le fort domine la baie de Port-Man, mouillage abrité du mistral et réputé dangereux pour la sécurité de l’île, et la passe des Grottes, entre Port-Cros et Le Levant, accès secondaire à la rade d’Hyères. Construit sous Richelieu, il épouse parfaitement la forme du promontoire rocheux étroit et allongé. Au cours des ans, il subit plusieurs restaurations et modifications jusqu’en 1881 où il fut désarmé. Au fil du temps, sous l’action corrosive de l’air marin, la tour et les remparts se sont beaucoup dégradées. Devant l’urgence et l’importance des restaurations à effectuer, le Parc national, affectataire de ce bâtiment, l’a concédé par bail emphytéotique de 40 ans au photographe Yann Arthus-Bertrand qui l’a restauré dans les règles de l’art. Fermé au public. Visite de l’intérieur lors des Journées du Patrimoine.

1h30 de marche par l'intérieur, 2h30 par la côte. Itinéraire de découverte disponivle en ligne : Circuit de Port-Man

Fort de l'Estissac à Port-Cros

Plutôt fortin, redoute ou tour

Construit sur l'île de Port-Cros sous Richelieu en 1635, ce fort a été édifié pour faire face à la menace espagnole qui régnait alors sur les côtes provençales. Occupé par les Anglais pendant la révolution française, ils détruiront la moitié de la tour au moment de leur départ en 1793. Celle-ci sera reconstruite et agrandie sous l'Empire et un corps d'habitation à base rectangulaire y sera accolé. Situé sur la crête principale qui domine tout le nord de l’île de Port-Cros, cet ouvrage laisse découvrir un panorama magnifique sur l’ensemble de la rade d’Hyères. Restauré au 20ème siècle, il est affecté au Parc national de Port-Cros qui en a fait un lieu d’exposition. Par la route des Forts - 15 mn du village. Fermé au public. L'accès est plus difficile par le sentier des plantes.

Fort de l’Eminence à Port-Cros

Fort « casematé »

Situé à 140 m d'altitude, c'est sur lui que repose la défense de l'île de Port-Cros à la fin du 19ème siècle. Il se distingue des autres forts de Port-Cros par son architecture enterrée, rendue nécessaire par la performance grandissante des canons d'artillerie de marine. Sa construction s’étale de 1814 à 1876. Lors du débarquement en Provence, les bombardements alliés d'août 44 ont laissé des stigmates bien visibles sur le rempart Ouest. Aujourd'hui, ce fort est géré et animé par la Ligue de l'Enseignement-FOL du Var qui y accueille des séjours scolaires éducatifs, centres de loisirs, associations. Par la route des Forts - 20 à 30 mn du village. Fermé au public.

Fort du Moulin à Port-Cros

Le fort du Moulin surplombe le village de Port-Cros et veille sur lui.

Il tire son nom d’un ancien moulin à vent installé, autrefois, en contrebas. Basées sur d'anciennes fortifications romaines, les premières tours ont été édifiées sous François Ier (1531) pour protéger l'île des incursions sarrasines. Le fort fût ensuite rebâti sous Louis XIII par Philippe de Gondis, marquis des Iles d'Or. Durant l'hiver 1634-1635, il fût remanié pour améliorer la défense des îles contre les Espagnols, puis en grande partie reconstruit, après la destruction du bâtiment principal et du front nord-ouest de l'enceinte, par les Anglais en 1793. La partie Est a été édifiée en 1863, prolongeant les anciens remparts Ouest et Nord et la tour qui ont été conservés. Ce fort est le seul de l’île à être classé monument historique - 5mn du village. En partie concédée à un particulier. Fermé au public.