Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
2020
Sites 
Mer
Autre
Thème 
Flore marine

Résumé. Maintien des banquettes de feuilles mortes de Posidonia oceanica sur une
plage très fréquentée par les touristes : leçons depuis la Tunisie. Les herbiers à Posidonia
oceanica, une plante à fleurs marine endémique de Méditerranée, fournissent à l’homme de
nombreux services écosystémiques ; l’un de ces services est la protection des plages contre
l’érosion, grâce aux banquettes de feuilles mortes de posidonie. Dans la plus grande partie de
littoral méditerranéen, les banquettes de P. oceanica sont considérées comme des déchets et
comme une nuisance pour le tourisme balnéaire ; elles sont par conséquent enlevées par les
autorités locales (municipalités, maires). En réalité, le fait que les banquettes nuisent au tourisme
est loin d’être démontré ; les enquêtes montrent que l’enlèvement des banquettes n’est pas
réclamé majoritairement par les usagers des plages, même non informés de leur rôle, et qu’il
est largement rejeté par les usagers informés. En fait, l’enlèvement des banquettes représente
un désastre non seulement économique mais aussi écologique. Il est significatif de constater
que, dans un secteur très fréquenté par les touristes internationaux, à Zarzis (Sud de la Tunisie),
le non-enlèvement des banquettes de feuilles mortes, dans le cadre d’une initiative locale, est
compatible avec une fréquentation élevée par des touristes bien informés des enjeux. Ceci
constitue une leçon pour les maires des côtes méditerranéennes, qui se laissent manipuler par
des tour-operateurs et par des informations inexactes.
Mots-clés : banquettes de feuilles mortes, plages, Posidonia oceanica, tourisme, Tunisie.

Auteurs 
Jean-Marie ASTIER, Charles-François BOUDOURESQUE, Gérard PERGENT, Christine PERGENT-MARTINI
Editeur 
PARC NATIONAL DE PORT-CROS
Nombre de pages 
8
Référence 
Sci. Rep. Port-Cros Natl., Park, 34: 15-21 (2020)