Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Le 26/07/2019
La petite histoire du Moulin du Bonheur à Porquerolles.

L’aventure commence en 1997 lorsqu’un porquerollais d’adoption, M. RIBIS, décide avec l’aide du Parc national de Port-Cros de reconstruire le Moulin du Bonheur en ruine, situé sous le fort Sainte-Agathe. Ne restant que peu d’informations sur ce moulin du 17ème siècle, il faudra 10 ans à l’architecte, J-C. Dutelle, le charpentier, C. Dutelle et le maçon, C. Valstar pour le comprendre et le reconstruire.

En 2007 les travaux sont achevés et le moulin surplombe de nouveau fièrement le village. Une fois par mois les voiles sont hissées afin de vérifier le mécanisme.

Le 14 mai 2019, l’odeur de farine imprègne de nouveau les murs en chaux du moulin après 300 ans de long sommeil grâce à un boulanger passionné épaulé par le Parc national de Port-Cros.

© G. Azemard

Le 20 mai 2019, la première dégustation de pain réalisée à partir de la farine du Moulin du Bonheur a eu lieu à l’ombre des tilleuls du Jardin Emmanuel Lopez.

Et l’aventure n’est pas fini !

Du blé devrait bientôt pousser entre les rangs d’oliviers et l’odeur du pain chaud devrait remplir de nouveau le four à pain du fort Sainte-Agathe.