Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share

La coopération

Nationale ou internationale, le doyen des parcs marins européens partage son expérience

Le Parc national de Port-Cros est un des maillons des espaces marins protégés français, et européens.
Au niveau international, le Parc national est impliqué dans le Réseau MedPan  dont il est membre fondateur. Il est animateur de la partie française du sanctuaire Pelagos, pour les mammifères marins de méditerranée. 
En France, le Parc national participe aux actions des réseaux régionaux des espaces naturels, des parcs naturels régionaux et des réserves naturelles de France, ainsi qu'à la démarche collective animée par l'Agence Française de la Biodiversité. Il est gestionnaire du Conservatoire botanique national de Porquerolles.
Agence Française de la Biodiversité : https://www.afbiodiversite.fr/
Conservatoire botanique national de Porquerolles : http://www.cbnmed.fr/pres/index.php

Le Parc coopère à différentes échelles

La coopération internationale occupe une partie de cette coopération. Des délégations scientifiques viennent au Parc national afin de comprendre son fonctionnement, acquérir des connaissances en matière de recherches scientifiques ou de développement durable par exemple. De manière réciproque, des personnels du Parc national se rendent dans d'autres réserves biologiques afin d'acquérir de nouvelles connaissances et procédés.

Ces missions scientifiques sont essentielles aux avancées du Parc national et à ses missions.

MeDPAN

Créé en 1991 avec l'UICN (Union International de la Conservation de la Nature), le Réseau des espaces protégés de Méditerranée, MeDPAN est un outil d'échanges techniques et de relations entre gestionnaires d'espaces marins protégés.

Le Parc national est engagé, depuis 2004, au côté du WWF pour l'animation du réseau MeDPan qui connaît aujourd'hui un véritable renouveau. Cette dynamique résulte de l'engagement conjoint des partenaires et de l'action dynamique du WWF qui a su mobiliser les moyens d'un programme européen ainsi que ses propres compétences.

Le Parc national de Port-Cros apporte son appui technique et son expérience dans l'animation du réseau.      

Site internet : MeDPAN

SMILO

Smilo est un programme de coopération internationale pour accompagner les petites îles vers une gestion durable.

Les miieux insulaires sont reconnus pour être des espaces vulnérables. Ainsi les communautés insulaires s'organisent autour du programme SMILO pour répondre à leurs besoins et aux ejeux environnementaux actuels liés aux changements globaux. Cela se traduit par exemple par une protection des territoires et un développement humain respectueux des ressources.

En 2017, le Parc national de Port-Cros et ses partenaires ont participé aux rencontres de Gorée

Ce programme se concrétise par une labellisation de resonnaissance internationale de ces territoires vers un engagement de développement humain compatible avec l'environnement. Ce label a pour but d'établir l'amélioration des processus de gestion des ressources mais aussi d'accompagner les îles candidates dans leurs actions locales en faveur d'un gestion intégrée. Ce processus se déroulera jusqu'en 2021 et 18 petites îles y sont associées.

En 2017, le Parc national a accueilli une délégation des îles Maurice et Rodrigues. Bien qu'éloigné de l'île de Porquerolles il existe des similitudes dans la gestion des problématiques insulaires et notamment la gestion des déchets plastique mais aussi du mouillage, thèmes abordés lors de cette rencontre.

© Logo SMILO

Parcs nationaux de France

La loi du 14 avril 2006 relative aux parcs nationaux a créé un nouvel établissement public : Parcs nationaux de France.

Il s’agit d’un établissement public national à caractère administratif placé sous la tutelle du Ministère en charge de l'environnement.

Parcs nationaux de France a vocation à créer du lien entre les établissements publics des parcs nationaux et renforcer leur culture commune, à les promouvoir aux niveaux national et international et à contribuer à la qualité de leur gestion.

Il a pour mission de :

prêter son concours technique et administratif aux parcs nationaux, notamment par la création de services communs facilitant les économies d’échelle ;
favoriser la mobilité des personnels entre les parcs ;
organiser une politique commune de communication nationale et internationale ;
représenter, le cas échéant, les parcs dans les enceintes nationales et internationales traitant de sujets d’intérêt commun à ces établissements ;
déposer et administrer la marque collective « Parcs nationaux de France » attestant que les produits et services, issus d’activités exercées dans les parcs, s’inscrivent dans un processus écologique qui préserve la faune et la flore ;
contribuer au rassemblement des données sur les parcs ;
donner au ministre chargé de la protection de la nature des avis sur la mise en œuvre de la politique des parcs et sur les ressources financières qui lui sont affectées.

Autour de l'établissement  « Parc nationaux de France », l’ensemble des 10 parcs nationaux collaborent.