Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share

Porquerolles en 2050 : concertation et prospective

Les conséquences du changement climatique global induit par l’émission de gaz à effet de serre et la perte de biodiversité dues aux activités humaines n’épargnent pas Porquerolles. Elles sont d’autant plus visibles qu’ici la relation au milieu naturel est très étroite. Comment les acteurs du territoire perçoivent-ils les changements et les impacts sur l’île ? Comment anticiper les tensions ou les conflits qui pourraient surgir sur la manière de faire face à ces changements concernant notre relation à la nature ?
Illustration: Margot Banchereau

Voilà le double questionnement à l’origine du projet de recherche de Charlotte Michel, ingénieure et coordinatrice scientifique du projet CAP 2050.

Lancée par le Parc national de Port-Cros en 2019 et financée par la Fondation de France, cette étude a été jalonnée de diverses étapes.

Charlotte Michel a d'abord travaillé sur les représentations et les projections de diverses catégories d'acteurs, qui ont ensuite été discutées à l'aune de l'expertise universitaire et de savoirs empiriques. Des artistes sont également venus soutenir ce cheminement avec leur regard singulier et leur imaginaire débridé. Enfin, des actions concrètes pour préparer l'avenir ont été présentées.

Vous pourrez retrouver le détails de tous ces travaux qui se sont étalés de 2019 à 2021 dans les rubriques qui suivent.