Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Le 15/09/2022
Faune
Un inventaire des abeilles sauvages (Hyménoptères, Apoïdes) a été mené en 2021 sur les sites de Porquerolles et du cap Lardier par l’Agence VISU pour le compte du Parc national. Cet inventaire complète ceux conduits en 2007 (Porquerolles) et en 2017 (Port-cros, Bagaud et cap Lardier).
 

Sur l’ensemble des campagnes, tous sites confondus : cap Lardier, Bagaud, Port-cros, Porquerolles, 211 espèces ont été recensées, soit 20% des abeilles présentes sur le territoire français métropolitain. Parmi ces espèces, sept inventoriées en 2021 sont présentes sur la liste rouge européenne de l’UICN comme espèces « quasi menacées ». 

L’Agence VISU note dans son rapport  : « ces espèces bénéficient de la politique de gestion et de conservation du Parc national, notamment par la présence de nombreux espaces en fleurs, gérés par de la fauche tardive ou du pâturage extensif, mais également par la gestion raisonnée des parcelles agricoles privées (vins bio notamment).
Globalement, la gestion actuelle des sites est favorable à la biodiversité et en particulier aux Apoïdés. Elle se traduit par une richesse spécifique et une abondance des individus importante que ce soit des espèces rares mais également plus communes tel que le Bourdon terrestre dont les populations tendent à régresser ces dernières décennies au niveau mondial  ».

Bourdon en approche d’une oxalys ©declic Bleu Mediterranée