Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share

Les suivis

Assurer le suivi de la fréquentation, des usages et des espèces au fils des ans

Les usages marins, la fréquentation des îles, le patrimoine naturel font  l'objet d'inventaires et de suivis réguliers par les agents des parcs nationaux. Face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité méditerranéenne, le Parc national a développé un Observatoire, conçu comme un outil d'aide à la décision et à la gestion des territoires marins qu'il suit.

 

Bountîles, Base d'Observation des Usages Nautiques et Terrestres des Îles et des Littoraux :

un outil pour une meilleure gestion de la fréquentation

Bount'îles est un outil permettant d’observer la fréquentation touristique des îles, ainsi que ses impacts sur l’environnement.
L'observatoire Bount'îles fournit au Parc national les éléments chiffrés lui permettant d'orienter sa politique de gestion vers une plus grande maîtrise de la fréquentation sur les îles de Port-Cros et Porquerolles, sur la base d’observations des usages nautiques et terrestres. La construction de cet observatoire relève d’un projet de recherche appliquée qui se poursuit toujours.

Bountîles Porquerolles a été conçu dès 2003 en partenariat avec un laboratoire de recherche en géographie (Géomer). Le suivi est opérationnel depuis 2005.

L’Observatoire de la Biodiversité et des Usages Marins Littoraux

 

Son périmètre est celui des îles d'Hyères et du littoral attenant. Il constitue un outil opérationnel de définition, d'explication et d'apprentissage de la gestion marine littorale, dont les acquis pourront être réutilisés par d'autres gestionnaires.
La similitude des contextes biologiques d'une part, soumis à des pressions d'usages différents d'autre part, et la gradation des modes de gestion entre les îles du Levant, de Port-Cros, de Porquerolles et de la Presqu'île de Giens, garantissent la possibilité de comparaisons significatives entre les zones d'étude.
Cet outil d'aide à la décision et à la gestion des territoires marins suivis par le Parc national constitue un outil opérationnel de définition, d'explication et d'apprentissage de la gestion marine littorale, dont les acquis ont vocation à être réutilisés par d'autres gestionnaires.

Un nouvel observatoire : pour quoi faire ?

L’Observatoire de la Biodiversité et des Usages Marins Littoraux a été créé par le parc national pour évaluer l’état de conservation de la biodiversité marine et l’efficacité de sa gestion.

Les principaux objectifs :

mesurer les pressions qui s’exercent sur la biodiversité des territoires marins des îles d’Hyères (Porquerolles, Port-Cros, le Levant) et de la presqu’île de Giens,
mesurer les efforts de gestion développés en réponse aux pressions et évaluer leurs effets.

Il est donc conçu comme un véritable outil d’aide à la décision.

L’architecture :

L’Observatoire est organisé en 3 grands modules thématiques :

connaissance et suivi de la biodiversité marine,
connaissance des pressions d’usage, répertoriant les différentes activités sur le littoral et en mer,
mesures de gestions mises en place par le Parc, sous forme d’actions physiques, de proposition de réglementation, de volonté de concertation avec les acteurs par exemple.

Chaque module regroupe des objets (ce que l’on va observer ex : le mérou) et chaque objet est décrit par un ou plusieurs indicateurs (ex : effectif de la population et biomasse)

Les moyens :

Pilotage par un animateur spécifique chargé de faire « vivre l’Observatoire » en relation étroite avec les fournisseurs de données.
Elaboration de protocoles précis mis en œuvre soit par les agents de terrain soit par des prestataires extérieurs selon le degré de complexité de l’indicateur.