Parc national de Port-Cros et Porquerolles
-A +A
Share
Le 24/02/2021

Depuis mi-décembre 2020, les patrouilles en mer menées par les agents du Parc national de Port-Cros ont donné lieu à l'ouverture de plusieurs procédures judiciaires contre des actes de braconnage ou de non respect de la réglementation en matière de pêche maritime en coeur marin de parc national.

A Porquerolles, en décembre, les agents ont verbalisé un pêcheur de loisir  en dépassement de son quota d'oursins : 13 douzaines au lieu de 4. Le produit de la pêche a été saisi et  remis à l'eau. En décembre toujours, un pêcheur a été verbalisé pour pêche au filet dans la zone interdite du sud-est de l'île de Porquerolles, tandis qu'en janvier, un pêcheur professionnel a été verbalisé également pour pêche dans une zone interdite à la pratique du Gangui.

Philippe Robert - Parc national de POrt-Cros
©Thomas Abiven - Parc national de Port-Cros

En février dernier, c'est sur l'île de Port-Cros, et avec le concours de la Police Nationale, que les inspecteurs de l'environnement ont procédé à l'interpellation de deux individus pris en flagrant délit de braconnage dans les eaux du Parc. Le premier pêchait à la ligne quand le second avait recourt à un fusil harpon. Lorsqu'ils ont aperçu les agents assermentés, ils ont caché les poissons, les engins de pêche et ont tenté de se débarrasser du fusil harpon, en vain. Le matériel ayant servi à commettre les infractions a été saisi tout comme les produits de la pêche. Plusieurs contraventions et délits sont retenus.

Pour ces actes, les auteurs des infractions encourent chacun une peine maximale de 22500 euros d'amende, la confiscation du matériel ayant servi à commettre les infractions, la publication à leurs frais du verdict prononcé par le tribunal, et des sanctions administratives telles que des retraits d'autorisation de pêche.

Si les agents effectuent toute l'année des patrouilles de surveillance, ils peuvent désormais compter également  sur un nouveau dispositif de télésurveillance issue d'une technologie innovante disposé dans les secteurs à enjeux.

En effet, le Parc national de Port-Cros et la société BSB Marine se sont associés pour développer une intelligence artificielle capable d’améliorer la gestion et la préservation des aires marines protégées. EYESEA AMP est un dispositif de surveillance automatisée de zones naturelles sensibles à accès réglementé. 

©EYESEA-BSB

Le Parc national de Port-Cros est fortement engagé dans la protection de la biodiversité et c'est pourquoi une réglementation stricte est en vigueur à Porquerolles comme à Port-Cros. Les eaux du parc national  s'étendent depuis la côte jusque 600 mètres autour de ces deux îles et y protéger la biodiversité permet à tous de mieux la découvrir.

Plus d'information sur la réglementation en mer en coeur de parc national : http://www.portcros-parcnational.fr/fr/le-parc-national-de-port-cros/la-reglementation/reglementation-en-mer-port-cros-et-porquerolles